Météo France lève son alerte canicule suite au boycott du discours de Greta Thunberg par les députés LR.

De notre correspondant au Palais Bourbon : c’est l’enthousiasme dans les rangs de l’opposition et la consternation dans ceux des bobo islamogauchistes végans auditeurs de France Inter : quelques heures à peine après l’annonce du boycott du discours de la jeune activiste mangeuse de tartines Wasä par les députés de Les Républicains, Météo France relève une baisse significative des températures : -4° à Paris, -6° à Lille, -12,5° dans le verre de Jean Lassalle et jusqu’à -20° dans le congel à crustacés de François de Rugy. L’alerte canicule est levée et le changement climatique “probablement inversé” d’après les premiers constats du GIEC.

“On savait que cela aurait un impact déterminant” a déclaré Christian Jacob, président du groupe LR à nos micros, mais “pas à ce point et c’est une belle surprise”. Son collègue Guillaume Larivé, à l’origine de l’idée, a ajouté “On avait pensé la bruler en place publique comme une sorcière, sur proposition de Laurent Wauquiez, mais on craignait une baisse des températures trop fortes et une neige précoce sur les vignes déjà durement éprouvées par le coup de chaud consécutif à la canicule qui n’est pas liée au changement climatique qui n’existe pas”. Julien Aubert, co-auteur du boycott, a ajouté, manifestement très ému par le succès de l’initiative de sa famille politique (le premier depuis la contremanifestation gaulliste de 1968), “là, on a prouvé qu’en ignorant le messager on pouvait résoudre tous les problèmes”. interrogé sur l’origine de l’idée, il a cité “plusieurs amis qui depuis des années ignorent les avis de l’administration fiscale” et de conclure “eh bien, ça fait des années qu’ils ne payent aucun impôt à Levallois !”.

Leave a Reply