La faim dans le monde vaincue : des chercheurs ont rendu comestibles les Power-Points !

C’est dans un communiqué de presse diffusé dans le magazine “C++ et Cassoulet” que la startup “Power Soylient Ltd” a rendu publique la découverte de son bureau de recherche et développement : grâce à un algorithme complexe couplé à des convertisseurs de synthèse USB, les chercheurs de la jeune entreprise basée à Castelnaudary sont parvenus à transformer des fichiers Power-Point en une substance nutritive assimilable par le corps humain.

“C’est une percée majeure” s’est félicité un responsable de la FAO, l’organe des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation, ajoutant à nos micros “nous n’avons plus d’inquiétude face au changement climatique qui menace les systèmes agricoles du monde entier ! Tout ce dont nous avons besoin, c’est de quelques bureaux de consultants et le monde sera rassasié ! Quand je pense que tout le monde trouvait les Power-Points indigestes” !

José Bové a aussitôt lancé un collectif “Stop Slides”, qui milite pour le retour à une alimentation issue de la terre ou, à minima, de fichiers créés avec des logiciels libres.

Le seul problème actuellement rencontré par les innovateurs est la qualité du produit alimentaire issu de la transformation : il est remarquablement similaire à un sandwich SNCF rassi, ce qui présente un profil d’appétence inférieur à une journée avec Michel Houellebecq.

Une source thon-tomate-mayo proche du dossier a confirmé que le Gouvernement étudiait la possibilité de taxer à 5% les fichiers Power-Points dans les entreprises comme un “produit alimentaire”, ce qui, dans le seul périmètre du quartier de la Défense, pourrait rapporter de quoi solder les dettes du pays en trois semaines.